• Transition vers le pied nu :

     

    => Un parage correctement fait et entretenu de chaque pied, combiné à suffisamment de mouvement sur un terrain approprié, contribueront au processus de guérison, qui :

    - restaurera le mécanisme du pied

    - stimulera la pousse d'une nouvelle corne de bonne qualité

    - commencera à décontracter le pied

    - provoquera des changements dans la forme de la boîte cornée

     

    => Le cheval traversera une période d'inconfort, bien que certains chevaux éprouvent un soulagement dès le retrait des fers et après un parage approprié.

     

    => Le cheval aura probablement des abcès dans chaque pied, pour la plupart des cas et ce, plusieurs fois. Tremper les pieds est vital pour aider à une guérison optimale.

     

    => Ce qui est aussi essentiel à la réussite du processus de transition est l'abstinence du propriétaire de vouloir monter trop prématurément le cheval, il faudra le faire marcher et surtout le plus difficile, devoir faire face aux dures critiques des gens mal ou pas du tout informés.

     

    => L'utilisation de Horseboots est souvent nécessaire pendant le processus de transformation.

     

    On ne peut effacer en quelques jours des années de souffrance…

     

    Les grandes étapes du parage :

     

    Les étapes fondamentales du parage, présentées d’une manière simplifiée : réduction de la paroi, hauteur du talon, équilibrage du pied, scoop et évasement, concavité, fourchette et sole.

     

    Premièrement, on élimine la paroi en excès de façon à ce que la paroi et le bord de la sole soient au même niveau. Ensuite, on en profite pour faire le scoop (photo 6) ; pour mieux comprendre cette notion, il suffit de se représenter le sabot comme une voute plantaire d’un pied : nous allons accentuer le parage entre le talon et l’apex de la fourchette (photo 7), sur une profondeur d’environ 1 à 2 mm selon ce que nous indique le pied, à savoir sa courbure naturelle. Avec la râpe, il suffit donc de travailler de façon un peu plus importante entre ces 2 zones. Au moment ou nous supprimons la paroi en excès, nous accentuons le parage sur cette zone (photo 8).

    image 6   image 7   image 8

     

    Seconde étape, comment trouver la bonne hauteur des talons ? Il existe pour cela plusieurs repères (photo 9). Tout d’abord, il faut avoir dans l’esprit de « reculer » les talons : lors de la phase d’amortissement du pied, les forces de pression doivent en effet se répercuter sur l’arrière du pied, ce qui n’est pas le cas lorsque les talons sont longs et/ou fuyants. Tenir la râpe à plat facilitera la tâche. Pour un cheval de taille moyenne, la hauteur du talon doit se rapprocher de 1 cm.

    image 9

     

    talon parage naturel

    La 3ème phalange doit être parallèle au sol : ce qui est rarement le cas...

    Angle pieds

    Après avoir supprimé la paroi en excès et travaillé le scoop sous le pied, on peut commencer à travailler la troisième étape : les évasements (photo 10). Il s’agit en résumé, d’arrondir le pied et de l’équilibrer. La paroi n’étant pas rectiligne, avec une forte tendance à s’évaser, le parage va permettre de rectifier et de conserver l’alignement de la paroi tout au long de la pousse du pied (photo 11).

    image 10   image 11

    Quatrième étape, le travail de la concavité et de la fourchette. Il faut savoir que les barres sont le simple prolongement de la paroi. Nous pouvons à nouveau prendre comme point de repère la moitié de la longueur de la fourchette et ainsi chercher à ce que les barres se dirigent vers ce point. Il faut comprendre que le pied du cheval pousse toujours vers l’avant. En cas de mauvais fonctionnement du pied, les talons peuvent devenir fuyants et les barres recouvrir la sole, provoquant par exemple des pressions internes.

    Avant parage (photo 12), nous pouvons constater que l’alignement des barres est déséquilibré d’un coté par rapport à l’autre et vers l’avant.

    Après parage (photo 13), l’alignement des barres est à nouveau correct et nous avons travaillé la sole en forme de croissant de lune afin d’éviter les pressions internes douloureuses.

    image 12    image 13

    Attention : il est très important d’éviter de creuser la sole sur l’avant du pied, au risque d’accentuer la sensibilité du cheval. Et enfin, il faut s’assurer que la fourchette ne fasse pas pression. Pour cela, il suffit de poser la râpe sur le pied (photo14). L’espace entre la râpe et la fourchette doit être d’environ 1 mm au niveau des talons et il faut compter un peu plus de 2 mm au niveau de la pointe de la fourchette. (Apex)

    image 14

    Pratiquer les techniques et les gestes exacts du parage est évidemment bien plus complexe et nous n’en avons présenté ici que les données essentielles. Chacun est libre de tenter sur son cheval ce type de parage, mais il est tout de même fortement conseillé de se faire encadrer par un professionnel.

     

    Source : Extrait de l'Article du magazine Planète cheval au naturel Aout Sept Oct 2010,  le site ici !

                  Un seul maréchal ferrant en France apte à parer les chevaux pieds nus ici et ici.


    4 commentaires
  • P1060453-1-.JPG

     

    Debout c'est l'heure !!!!!!!!!!! (et encore j'ai ma tête des bons jours vu que la petite fermière ne travaille pas et qu'elle ne nous lève pas trop tôt)

     

    P1060454-1-.JPG

     

    y'en a qui font quand même la grasse mat hein ! (trop fait la bringue la nuit sans doute)

     

    P1060443-1-.JPG

     

    Après les soins du pied de Diamant et de l'oeil de Gamin : Distribution du p'tit dej (paille, foin, granulés de luzerne)

     

    P1060444-1-.JPG

     

    les gros gloutons font la course "j'en mangerai plus que toi na !

     

    P1050863.JPG

     

    y'en a qu'on un régime spécial (foin mouillé pour les allergiques)

     

    P1060457-1-.JPG

     

    Pendant que tout le monde est affairé à son p'tit dej, c'est le grand nettoyage : ramassage des crottins, repaillage des abris qui en ont besoin, etc...

     

    P1060450-1-.JPG

     

    Après ça rien de tel qu'une petite sortie pour digérer ! mais vu la météo ces derniers temps il vaut mieux sortir bien couvert.

     

    P1010217-1-.jpg

     

    et vu qu'on a quartier libre toute la journée puisque les abris ne sont pas clos et donnent directement sur les prés, on fait ce qu'on veut ! (photo de l'année dernière)

     

    et le soir.......

     

    P1060431-1-.JPG

     

    Ben alors qu'est-ce qu'elle fait la petite fermière ? t'as entendu la voiture arriver toi ?

     

    On prend les mêmes et on recommence !


    15 commentaires
  • Laisser son cheval "pieds nus"...  (Rappel sur les os du pied : revoir l'article)

     

    Lorsque le pied touche le sol, les talons s'écartent, donc la fonction d'amortissement du pied ne peut se réaliser sans une parfaite élasticité du sabot et des fibro-cartilages complémentaires ainsi que de la fourchette.

     

    Le pied est un centre d'amortissement et de neutralisation des chocs et pressions.

     

    ==> Conditions nécessaires au rôle d'amortisseur du pied:

     

    - l'écartement des talons (c'est pourquoi il n'y a pas de clou au dernier tiers du fer)

    - la souplesse des fibro-cartilages et de la corne

    - l'appui d'une fourchette saine au sol

     

    Si l'une de ces trois conditions n'était pas remplie, tous ces efforts auraient lieu à l'intérieur du pied en laissant les surfaces osseuses s'entrechoquer.

     

    clip image014

     

    Ci dessus un pied nu: regardez comme le pied s'étire et s'aplatit, épouse le sol, pour amortir les chocs.

    clip image019

     

    Ci dessus un pied ferré: inutile de vous expliquer je crois!

    Le dessous du pied n'est plus en contact avec le sol. Le fer renvoie les ondes de chocs directement dans les jambes du cheval, ce qui crée à plus ou moins long terme, problème articulaires et tendineux, naviculaires, fourbure…

     

    En d'autres termes :

     

    clip image016  clip image020

     

    Ce qu'il se passe à l'intérieur d'un pied ferré:

     

    * Outre les autres effets nocifs que les fers causent au cheval, la circulation du sang dans la boîte cornée est affaiblie/diminuée.

     

    * La réduction de la circulation sanguine cause des problème au système nerveux dans le pied.

     

    * Les messages envoyés tels des impulsions électriques dans les nerfs marchent comme un révolver. Après qu'un message ait été envoyé, l'ion potentiel autour de la terminaison nerveuse doit être reconstruit ou "retranscrit".

     

    * L'oxygène et le glycogène doivent être distribués dans le sang pour que ce phénomène se produisent. S'ils sont distribués, les cellules produisent de l'adénosine triphosphate (ATP) qui produit à son tour l'ion potentiel autour de chaque terminaison nerveuse, lui permettant de fonctionner encore.

     

    * Si la circulation est affaiblie sur de longues périodes de temps, la distribution du sang n'est pas capable de produire l'ATP en bonne quantité, à un taux normal et la fonction nerveuse dans le pied est diminuée.

     

    * La plupart des chevaux ferrés sur de longues périodes ont peu ou pas de sensations dans la sole de leurs pieds.

     

    * Mais les dégâts continuent....et passent inaperçus autant pour le cheval que pour le propriétaire!

     

    - Les talons trop hauts et les barres contractées sont préjudiciables au chorion solaire puisqu'il est pincé contre l'os naviculaire.

     

    - L'étirement de la ligne blanche se produit à cause de la trop grande hauteur de talon et des sabots trop longs. Et ajouté à celà, la tension sur la paroi centrale qui provoque la séparation des différentes couches du pied.

     

    - Pour beaucoup de chevaux ferrés, la séparation a pu déjà se produire mais n'est pas observable aux rayon X. L'inévitable rotation peut être alors gênée ou ralentie à cause des fers bien fixés.

     

    - Dès que les fers sont retirés, la rotation se produit alors avec la circulation, ce qui conduit à la boiterie.

     

    Ce qu'il se passe quand les fers sont retirés:

     

    * Une circulation normale se refait.

     

    * Les terminaisons nerveuses commencent à envoyer à nouveau des messages.. signalant les dégâts occasionnés.

     

    * Les réparations commencent à se faire face aux dégâts causés au chorion pendant une longue période: contraction, perte de l'absorption des chocs, corne de mauvaise qualité et en faible quantité...cette réparation se fait par l'élimination des tissus nécrosés.

     

    * Toute cette nouvelle activité est douloureuse et c'est la raison pour laquelle, un cheval apparemment sain est devenu maintenant boiteux.

     

    Transition vers le pied nu: LE PARAGE NATUREL (dans un prochain article)

     

    * Un parage correctement fait et entretenu de chaque pied, combiné à suffisemment de mouvement sur un terrain approprié, contribueront au processus de guérison, qui:

     

    - restaurera le mécanisme du pied

     

    - stimulera la pousse d'une nouvelle corne de bonne qualité

     

    - commencera à décontracter le pied

     

    - provoquera des changements dans la forme de la boîte cornée

     

    * Le cheval traversera une période d'inconfort, bien que certains chevaux éprouvent un soulagement dès le retrait des fers et après un parage approprié.

     

    * Le cheval aura probablement des abcès dans chaque pied, pour la plupart des cas et ce, plusieurs fois. Tremper les pied est vital pour aider à une guérison optimale.

     

    * Ce qui est aussi essentiel à la réussite du processus de transition est l'abstinence du propriétaire de vouloir monter trop prématurément le cheval, il faudra le faire marcher et surtout le plus difficile, devoir faire face aux dures critiques des gens mal ou pas du tout informés.

     

    Source du net : site détaillé


    9 commentaires
  •  

    salon-du-cheval-affiche

     

    Pour son édition 2010, la 39ème et la 2nde au Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte, le Salon du Cheval 2010 accueillera 351 exposants et comprendra 2 halls : le tout nouveau 5a, dédié aux expositions, de 49 000 m² et le 5b, consacré aux concours et spectacles de 27 000 m². Soit un total de 76 000 m² entièrement dédiés à l’univers du Cheval.

     

    Tout l’univers du Cheval sera représenté sous différents thèmes : l’élevage, le bien-être, les métiers et formations, les organismes officiels, les équipements équestre, le transport des animaux, le tourisme équestre, les arts, etc…

     

    Pour en savoir plus : rendez vous sur le site!


    9 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires