• La dentition du cheval

    L'état de la bouche n'est évidemment pas le seul moyen d'apprécier l'âge d'un cheval. L'aspect général de l'animal, son comportement, la présence de poils blancs sur sa robe...fournissent des indications dont il est toujours bon de tenir compte, mais l'usure des dents est le critère le plus précis.

    On ne peut apprécier l'âge d'un cheval qu'avec une bonne connaissance de l'évolution de sa denture.

    Dents3

    (Photos du net : à gauche un yearling et à droite un cheval de 22 ans)

     

    La denture, c'est à dire l'ensemble des dents, est constitué à l'âge adulte, de 40 dents pour le cheval et de 36 pour la jument, qui ne possède normalement pas de canines (sauf dans le cas des juments bréhaignes qui ont la même dentition qu'un mâle ; elles sont le plus souvent stériles).
    On a l'habitude de considérer deux types de dents : celles du devant, les incisives et celles du fond, les molaires. Les parties dépourvues de dents entre les incisives et les molaires forment les barres (sur lesquelles prend appui le mors).

    Quand un cheval a toutes ses dents, on dit qu'il a la bouche faite (5 ans). D'avant en arrière, sur chaque mâchoire, il y a 6 incisives (2 pinces, 2 mitoyennes et 2 coins), 2 canines (appelées crochets) et 12 molaires (6 avant molaires et 6 molaires).

     

    Dents

    En pratique, il est difficile d'observer les molaires ; la chronologie dentaire est donc déterminée à partir de l'observation des incisives.

    Dents2

    Schéma de l’évolution de la denture : (en haut à droite : le nivellement caractérise la transition entre la fin de l’âge adulte et le début de la période où le cheval est dit « hors d’âge » soit entre 13 et 16 ans).

     

    Des soins dentaires réguliers : (une fois par an) contribuent au bien être des chevaux en leur assurant une meilleure digestion, diminution des risques de colique, suppression des blessures à l’intérieur des joues, ainsi que sur les gencives, meilleur contact avec la bouche.

     

    Anomalie dentaire : Existence de la « dent de loup » (persistance d’une prémolaire de lait), très petite, située en avant de la première molaire d’un coté ou de l’autre de la mâchoire supérieure. Débordante et peu solide sur la barre, la dent de loup est maltraitée par l’appui du mors et occasionne au travail des défenses ou une position fausse de la tête et de l’encolure. Son extraction facile et systématique supprime immédiatement tout ennui.

     

    Soins de dentisterie : La dentition doit être systématiquement surveillé et régularisée car les arcades molaires de presque tous les chevaux se couvrent sans cesse de petites aspérités gênant la mastication et blessant les muqueuses de la bouche et de la langue.

     

    dentiste équin

    La nutrition : La bouche est le lieu où se déroule la première étape de la digestion, c’est l’étape mécanique. Aussi la bonne réalisation de cette étape va-t-elle jouer un grand rôle dans l’état physique de votre cheval. Si le cheval mastique de façon incomplète. Une grande part de sa ration ne sera pas broyée en éléments suffisamment petits pour être absorbés dans les étapes suivantes de la digestion.  Le cheval va donc devoir manger davantage pour obtenir la valeur énergétique d’une ration.

     

    Pour plus d'infos : Site de la dentisterie équine

    « Sortie découverte natureLa peur chez le cheval »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :