• Le reculer à pieds

    Faire reculer le cheval est très symbolique, entre eux les chevaux l'utilisent en vue de rétablir les distances et hiérachiser les relations. Le dominé reculera toujours devant le dominant.

    yoyo

    Lui apprendre à reculer afin de le faire sortir de votre espace personnel est l'une des bases de la communication.

    Comment lui apprendre à reculer ?

    - Avec la main sur le chanfrein : Placer la main sur le chanfrein et le caresser, ensuite n'utiliser que le pouce et l'index avec entre eux le chanfrein. Appliquer une pression progressive en respectant les différentes phases (le poil, la peau, le muscle et l'os). La pression est une sensation inconfortable pour le cheval et il va chercher une solution pour s'en dégager, dès qu'il la trouve relacher immédiatement la pression. Il se peut qu'au départ il ne recule pas bien sûr, il faut donc récompenser le moindre effort de flexion et petit à petit il finira par trouver la bonne solution, c'est à dire reculer.

    - en le faisant reculer à distance : mettez le face à vous, hors de votre espace personnel. Mettez de la vie dans votre corps et faites monter votre énergie, pas trop fort d'un coup ! il faut être progressif. Redressez vous, regarder votre cheval avec un regard déterminé.
    Dans un second temps, bougez la corde horizontalement en commençant à marcher vers le cheval.
    Troisième étape s'il ne bouge pas : tapez le sol avec votre stick en marchant d'un air décidé vers le cheval
    Quatrième étape, s'il n'a toujours pas bougé, marchez toujours dans sa direction en agitant le stick comme le ferait un aveugle, il va vite se rendre compte qu'il faut bouger sinon vous allez le toucher avec le stick.
    Au moindre signe de reculer, mouvement de pied, basculement du poids du corps, arrêter de solliciter afin qu'il comprenne que c'est la bonne réponse à votre demande. Souvent cela se joue à la seconde près et continuer à le solliciter à tort revient à le rendre insensible.

    « Le journal de poupoutland mai 2010Visite du samedi ... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 12 Mai 2010 à 17:29
    Délires en liberté

    Dans mon jeune temps, quand on entendait parler breton dans la vie courante et que les chevaux étaient utilisés  pour les livraisons, eh bien, ils comprenaient le breton... J'ai dans l'oreille (j'utilise la phonétique...) un "zoust a dré" et le cheval reculait vers la droite !

    Allez, petite fermière... parle en "perchois"  

    Bisous et bon "pont" ? ^!^

    2
    Mercredi 12 Mai 2010 à 18:23
    liline50300

    Bonjour, belle complicité!!! il n'a pas l'air mal à l'aise à reculons... des gros calins pour tout ce petit monde... BISES LILINE

    3
    Mercredi 12 Mai 2010 à 20:08
    Pauline

    Coucou
    Merci beaucoup pour ses information car je ne savais pas comment faire reculer le cheval.
    Je vous souhaite de passer une bonne soirée toi et les pensionnaire.
    Gros Bisous.
    Pauline

     

    4
    Mercredi 12 Mai 2010 à 23:59
    Andrée

    Ce n'est pas toujours évident , même avec de bonnes explications . Bonne soirée Andrée

    5
    Jeudi 13 Mai 2010 à 00:26
    Béa

    et le reculer, c'est pas simple à gagner !

    j'en connais qui s'en serve pour punir (dans le western ils font reculer sur de très longues distances) ben ! je trouve pas cela forcément bien ... deux pas de reculer suffisent, les dadous comprennent très vite quand c'est mal !

    bizoux et caresses

    6
    Jeudi 13 Mai 2010 à 11:47
    Pauline

    Un petit coucou pour souhaiter un bon jeudi à toute la troupe de poupoutland.
    Gros Bisous.
    Pauline.

     

    7
    Vendredi 14 Mai 2010 à 22:41
    zapi

    Coucou amis poupoutlandais qu'ils reculent ou pas, je passe leur faire une carresse

    8
    gavroche
    Mardi 6 Mars 2012 à 14:49
    gavroche

    bonjour merci pour cette lecon sur les chevaux

    il faut de la patience

    bon jeudi  amities

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :