• Plantes toxiques 3

    Voir les articles précédents de cette catégorie : plantes toxiques 1 et plantes toxiques 2

    Genêt

     

    Alcaloïde liquide : la spartéine. Excitant cardiaque.

    En usage externe sert à calmer les abcès froids, ganglions et tumeurs.

    Gesse

     

    Troubles nerveux, cornage, paralysie de l’arrière-main.

    Gui

     

    Alcaloïde : saponine. Une substance élastique : la vicine.

    Vit en parasite sur les pommiers, peupliers.

    Troubles digestifs, dyspnée, ataxie, mortel.

    If

     

    C'est une des plantes les plus mortelles.
    C'est un arbuste ressemblant au sapin, mais ne possédant pas de résine.
    Les aiguilles sont plates et pointues, de couleur vert foncé et brillante d’un côté, et verte pâle et mate de l'autre. Des baies de couleur rouges sont présentes en été.
    Les feuilles, bois et écorces sont toxiques alors que les baies ne le sont quasiment pas.
    Les intoxications surviennent généralement chez les chevaux ayant accès à des branches élaguées, mais ils peuvent se nourrir directement sur la plante entière,

    dont les épines ne sont pas piquantes.

    L'ingestion d'une faible quantité (250 grammes environ) de cette plante peut entraîner la mort rapide de l'animal, en quelques heures, après des troubles de l'équilibre et des convulsions. Il n'existe aucun traitement efficace ni aucun antidote.
    La concentration d'alcaloïdes toxiques est plus importante dans les feuilles âgées, c'est-à-dire en automne.

    Ivraie


    En mélange dans le foin.

    Troubles gastro-intestinaux, tremblements, urines fréquentes et douloureuses.

    Jusquiame

     

    Contient de l’hyoscyamine, de l’hyoscine ou scopolamine.

    Analogue à la belladone sédatif hypnotique.

    Laurier cerise

     

    C'est un arbuste rosacé très fréquemment rencontré et qui forme souvent des haies. L'intoxication a lieu le plus généralement lors de la taille de ces haies.
    Son ingestion peut conduire à la mort après des troubles respiratoires et éventuellement nerveux. La quantité toxique est très variable, selon le plant, la nature du sol, l'ensoleillement... Lors d'ingestion modérée, les symptômes peuvent rétrocéder. Sinon, la mort survient généralement rapidement.
    Des traitements sont possibles mais souvent illusoire compte tenu de l'évolution très rapide de l'intoxication.

    Laurier rose

    C'est une plante mortelle.
    Cette belle plante fréquente dans le Sud de la France n'est généralement consommée qu'en période de disette ou dans des fourrages contaminés. Elle est réputée très toxique: des animaux se seraient intoxiqués en buvant dans un abreuvoir contenant des feuilles de laurier-rose! Toutes les parties de la plante (et les décoctions !) sont toxiques. 30 à 60 grammes de feuilles suffisent à tuer un cheval. Les troubles sont essentiellement digestifs et cardiaques, puis nerveux et respiratoire, avec mort par asphyxie. Il n'existe aucun traitement efficace.

     



    « ballet equinLe salon du cheval 2009 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 23 Novembre 2009 à 18:56
    MONIQUE
    Sur le journal l'estafette du tourisme équestre, une alerte rouge est donnée sur la plante nommée phytolacca américana, la connais-tu ??? si tu le désires je peux te faire parvenir les infos du journal, bisous, Monique
    2
    Vendredi 27 Novembre 2009 à 01:02
    Armide
    Un article concis et informatif
    3
    Mardi 1er Décembre 2009 à 16:33
    siratus
    Bravo, petite fermière (quel est ton prénom ? je n'ai pas envie de t'appeler poupoutland  ), à l'animation par le blog, de la cause de votre association ! J'imagine que Lajemy ne peut pas tout faire.
    L'aquarelle si jolie du fond de blog vous est offerte par l'artiste, c'est formidable.
    Bon courage et belle réussite, petite fermière. Ici, j'apprends le monde des chevaux qui ne m'est pas familier, bien qu'une horde sauvage s'ébroue sous mes fenêtres -le propriétaire s'en occupe fort peu. J'ignorais que le laurier était aussi nocif pour les chevaux !
    Je reviendrai dès que je peux. Dans l'immédiat, je participe activement à la mobilisation du plus grand nombre, avec l'association Sémaphore (lien chez moi), contre le déversement de vases contaminées en baie de Quiberon (prévu à partir du 15 janvier)... La mer n'est pas une poubelle, n'est-ce pas ?
    Gros bisous
    4
    Mardi 8 Décembre 2009 à 01:00
    virjaja
    je savais pour les lauriers et l'if, je pensais les autres innofensives ! bisous. cathy
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :